US EUROPE AFRICA ASIA

Chine : le bénévolat sera mieux réglementé

(Xinhua) 12-09-2017

Chine : le bénévolat sera mieux réglementé

Des bénévoles à Xiamen, le 5 septembre 2017. [Song Weiwei/Xinhua]

Chen Yuqing, 63 ans, répète chaque matin des phrases de base en anglais : « Bienvenue à Xiamen! Je vous souhaite un séjour agréable ».

Mme Chen, habitante de Xiamen, dans la province du Fujian (est), où le Sommet des BRICS s'est tenu, était une des bénévoles de cet événement.

« C'était génial pour Xiamen d'avoir organisé le Sommet des BRICS », a-t-elle lancé en chinois. « J'étais très fière et je voulais apporter ma contribution ».

A Xiamen, 2 000 bénévoles ont participé à la formation de deux mois sur le protocole, les premiers secours, les langues étrangères, et les différences culturelles pour accueillir des invités venant du Brésil, de l'Inde, de la Russie et de l'Afrique du Sud.

La ville de Xiamen compte plus de 3 000 organisations de volontaires et plus de 500 000 volontaires enregistrés, soit un volontaire pour huit habitants.

Dans le pays, les volontaires se remarquent de plus en plus, lors de grands événements internationaux comme pour des services de tous les jours dans les quartiers.

Les données du ministère des Affaires civiles montrent que la Chine compte plus de 300 000 organisations de volontaires et que le nombre des volontaires dans le système d'information national a atteint les 50 millions.

Cependant, ce chiffre ne représente que 4% du total de la population, loin derrière beaucoup d'autres pays. Pour essayer d'améliorer la situation, le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central chinois), a publié une directive le 6 septembre.

La directive, qui entrera en vigueur le premier décembre, stipule que le bénévolat doit être « gratuit, honnête et légal » et que les autorités doivent clarifier leurs responsabilités. Les volontaires doivent être bien informés sur leurs activités et les risques qui en découlent. La politique du gouvernement doit correspondre aux situations sociales et économiques et un budget propre doit être alloué au bénévolat.

Lu Xiangang, directeur d'une association caritative de la province du Jilin (nord-est), a indiqué que ce règlement signifiait plus de soutien financier accordé aux groupes de volontaires.

« Actuellement, de nombreux organes non-gouvernementaux ont leurs propres services de volontaires », a indiqué M. Lu.

Ce règlement encourage les entreprises et les autres organisations à employer de préférence des candidats ayant l'expérience du volontariat s'ils disposent des mêmes qualifications professionnelles que les autres candidats.

Deng Xiuyun, professeur de l'Université des Ethnies de Chine, a indiqué que le soutien du gouvernement aiderait la popularisation du bénévolat.

« Plus d'habitants doivent s'engager dans le volontariat », a estimé M. Deng.

PDF

 
Ce site est produit par le China Daily de la République populaire de Chine.